décembre 2013 - février 2014
Artistes divers
AtWork

Workshop animé par : Jems Robert Koko Bi 
Commissaire d’exposition : Katia Anguelova
Conseiller du projet : Simon Njami
Exhibition Design : Zetalab.com

AtWork / www.atwork27.org

AtWork Abidjan bénéficie du soutien de Orange, Abidjan

 

AtWork est un projet de la Fondation lettera27 basé sur une collection de « carnets d’artistes », œuvres uniques réalisées sur des carnets Moleskine, qui illustrent la variété, la richesse et la complexité de l’art contemporain. Par le biais d’une exposition en ligne (www.atwork27.org), AtWork s’est transformé en instrument de circulation du savoir,  diffusant  des œuvres d’art avec une licence libre et partagée (CC BY_SA). 

AtWork se développe actuellement sur le continent africain en différents “chapitres”, sur la base d’une expérience in vivo que réinvente chaque partenaire, et qui s’enrichit à chaque étape du projet précédent. Ce parcours se nourrit de l’expérience directe de ceux qui l’écrivent, devenant ainsi un instrument qui n’entend pas proposer un récit, mais plutôt une interaction dynamique avec le public.

La relation entre la collection de cahiers de notes - présentés sur tablettes numériques - et le résultat du workshop offre un nouveau modèle d’exposition, qui nous entraîne dans une sorte d’aventure analytique.  

AtWork_Abidjan 2013 devient ainsi un terrain de jeu et d'expérimentation dans lequel l'apprentissage et la connaissance sont une partie intégrante et constitutive du procéssus dans lequel l'œuvre se crée. Le deuxième chapitre à Abidjan, après celui de Dakar, se développe sous forme d’une exposititon et un workshop, sous la houlette de l’artiste Jems KoKo Bi, au cours duquel les participants ont imaginé leurs propres carnets de notes en réfléchissant sur des sujets tels que le processus créatif, les licences libres, et le thème “Mon identité et mon histoire”.

AtWork_Abidjan 2013 est né d’un dialogue entre la fondation lettera27 qui a comme mission de soutenir le droit à l’alphabétisation, à l’instruction et, de manière plus générale, de favoriser l’accès à la connaissance et à l’information et la fondation Donwahi pour l'Art Contemporain qui a comme mission le développement, la promotion et la difusion d’activité dans le domaine des Arts et de la Culture.


Jems Robert Koko Bi (1966) 
est une figure émergeante de l’art contemporain ivoirien. Etudiant à l’Institut National Supérieur des Arts et Actions Culturelles (INSAAC) d’Abidjan et de l’Académie des Arts de Düsseldorf, il a été plusieurs fois l’un des protagonistes de la Biennale de Dakar et de nombreuses autres manifestations internationales. Il excelle dans la ciselure de bois brûlé, son matériau de prédilection, avec lequel il réalise des formes tantôt figuratives, tantôt abstraites et conceptuelles. Ses œuvres affrontent d’une part le thème de la lutte pour le pouvoir (Installation de chaises, 2013) et d’autre part la fuite de cerveaux (Convoi royal, 2010). Il vit et travaille actuellement à Essen, en Allemagne./www.jemskokobi.com/


Participants au workshop : 
Konan K. Dieudonné Affroumou, Yves Constantin Amangiua, Arnaud Amian, Koffi Kra Emmanuel Appo, Molina Molina, Bahébua E. Serge Kouame, Konan Frank Ouaka, Elie Toure, F. Vivien Silue, Siaka Siaka, Antonin Lagarde, Dune Perez, Nemlin Serge Nemlin, Hie Bouadi  Mardocche, Max-Jaures Kouassi, Koffi Josué Kouame, Paulin Monine, Richmond Nguessan Yao, Philippe Ekra Komenan, Ange Patricia Atsain Adou, Michaël Seka, Marc Leonce Yao, Blazi Stéphanie Assoukou, Sahoua Marie Donwahi, Ilan  Toure.

Artistes de la collection d’AtWork :  Siemon Allen, James Beckett, Beatrice Catanzaro, Baaba Jakeh Chande, Hsia-Fei Chang, Kenneth “Zenzele” Chulu, Daniel Chust Peters, Marco Colombaioni, Michelangelo Consani, Daniele Costa, Gabriele di Matteo, Nicola Grobler, Lauren von Gogh, Roberto Paci Dalò, Maurizia Dova, Malachi Farrell, Seamus Farrell, Carlo Fei, René Francisco, Mohssin Harraki, Iman Issa, Ethel Kabwato, Fréderic Keiff, Daniela Kostova, Ola-Dele Kuku, Jose Lasheras, Goddy Leye, Audry Liseron-Monfils, Polonca Lovšin, Juan Pablo Maçias, Jonatah Manno, Map Office, Adriana Mariutti, Sanna Marander, Jabulani Maseko, Alzek Misheff, Ivan Moudov, Alioum Moussa, Elena Nemkova, Marcus Neustetter, Gionata Gesi Ozmo, Cameron Platter, Luca Poncellini, Luigi Presicce, Andrew Putter, Slimane Raïs, Virginia Ryan, Tere Recarens, Colin Richards, Ruth Sacks, Henri Sagna, Angelo Sarleti, Charles Seck, Fally Sene Sow, Pascale-Marthine Tayou, Enrico Tealdi, Tomaž Tomažin, Enzo Umbaca, Luca Vitone, James Webb, Sue Williamson, Hervé Yamguen, Virginia Zaharieva.


Fondation lettera27
 est une fondation à but non lucratif, née en juillet 2006. Sa mission est de soutenir le droit à l’alphabétisation, à l’instruction et, de manière plus générale, de favoriser l’accès à la connaissance et à l’information.  lettera27 est la vingt-septième lettre de l’alphabet, la lettre qui manque, celle qui n'a pas encore été écrite, la lettre hybride, l'espace à combler, le lien entre l'écriture et l'oralité, la connexion avec le futur, l'intersection entre l'analogique et le numérique.  /www.lettera27.org/


Katia Anguelova
, commissaire indépendante, fondatrice et co-directrice deKunstverein (Milan). Curator du projet AtWork pour lettera27.  /www.kunstverein.it/


Simon Njami
, écrivain et critique d’art, est co-fondateur et rédacteur en chef de laRevue Noire Magazine. Conseiller pour AtWork et directeur artistique de la Fondation Donwahi, Abidjan.